Pour une entreprise de nettoyage professionnel, il y a des règles qui s’appliquent à toutes les prestations quel que soit le domaine d’activité de l’entreprise cliente, mais il y a en outre des exigences plus grandes pour certains types d’activités. Il y a un cadre légal d’exercice.

L’hygiène est liée à la sécurité

Au sein d’une entreprise, la propreté et l’hygiène ne sont pas un luxe et leur respect ne doit pas être une option. La raison en est que pour une grande part, elles influent sur la santé des travailleurs et sur le bon fonctionnement du matériel et peuvent même être liées au risque d’incendie. C’est pour cela que les autorités, par le biais du Code de Travail, ont défini quelques obligations pour tout chef d’entreprise. Il s’agit notamment de l’accueil des employés dans des locaux suffisamment éclairés et chauffés, de l’entretien de la propreté permanente dans les locaux professionnels, de la réduction des pollutions sonores et de la mise à disposition de sanitaires en bon état et en nombre suffisant.

Des marques de reconnaissance pour le respect du cadre légal

En guise de marques de reconnaissance pour les entreprises de nettoyage qui s’engagent dans la démarche écologique et de développement durable et pour servir de balise aux entreprises qui souhaitent se spécialiser dans le nettoyage, il a été établi des qualifications, des certifications et un écolabel. Il s’agit notamment de la NF Environnement qui peut par exemple être décernée à l’entreprise qui peut vous fournir un matériel de nettoyage industriel certifié et utilisant des produits écologiques, de la norme HACCP qui encadre la sécurité sanitaire des aliments, de l’écolabel européen de certification des produits et des services, de la qualification Qualipropre et de plusieurs certifications ISO (ISO 14001, 9001 et 22000).

Qui sont concernés par la réglementation de l’hygiène et de l’entretien ?

Quelques secteurs sont particulièrement encadrés par les normes en raison de leur sensibilité vis-à-vis de l’hygiène. Le nettoyage dans les hôpitaux doit suivre un protocole de nettoyage et de désinfection des locaux ainsi que des procédures d’entretien et de maintenance des équipements. Le nettoyage dans les activités de restauration et les industries agroalimentaires doit respecter la norme HACCP. Les fabricants de produits d’entretien sont tenus de signaler visiblement les dangers présents dans leurs produits. Le nettoyage industriel qui s’accomplit dans les industries de haute technologie est soumis à des règles draconiennes. Les professionnels du nettoyage quant à eux doivent être formés aux risques chimiques.
Le nettoyage professionnel est réglementé par normes d’hygiène et les interventions sont vérifiées par les agents de l’Inspection du travail, les contrôleurs de sécurité tout comme les ingénieurs conseil des caisses régionales d’assurance-maladie qui ont pour mission de s’assurer de la conformité des conditions d’hygiène et de sécurité dans les entreprises.