La rénovation énergétique concerne plusieurs aspects d’une habitation. Elle doit commencer par l’identification des points forts et des points faibles de l’habitation sur le plan de la consommation d’énergie. Des étapes se suivront après afin d’arriver à une performance thermique nettement améliorée.

La procédure pour une rénovation énergétique

Les travaux de rénovation énergétique se planifient. Il y a à réaliser en premier lieu l’état des lieux afin de mettre en exergue la situation actuelle des systèmes d’isolation, de ventilation et de chauffage de l’habitation, le but de la rénovation étant d’améliorer sa performance énergétique. En deuxième lieu, il y a à définir la priorité des travaux et leur succession compte tenu des points forts et des points faibles révélés par le diagnostic. Les priorités seront généralement les mêmes malgré que d’une habitation à l’autre, l’ancienneté, la configuration, la structure, l’environnement climatique etc. seront différents. Le propriétaire ou l’occupant du logement qui prendra la rénovation en charge pourra ensuite faire les démarches en vue de l’obtention d’une aide formelle. Enfin, les travaux seront entrepris.

Isolation, ventilation puis chauffage

Avant d’améliorer les matériels de chauffage, il convient prioritairement de détecter tout ce qui est défaillant ou vétuste au niveau de l’isolation des pièces. Cela implique un diagnostic des ouvertures, des murs, des planchers bas, du toit mais aussi des canaux d’air afin d’éliminer les causes de déperdition de chaleur. Il faut prendre garde après à ce que la rénovation du système d’isolation ne génère par de problème au niveau de la circulation d’air. L’air doit pouvoir se renouveler sans entrave et sans gaspillage de calories grâce à un système de ventilation performant. La réduction de la facture chauffage est un but des travaux de rénovation énergétique. C’est après ces deux premières étapes seulement que la mise aux normes du système de chauffage sera entreprise avec la priorité donnée aux énergies renouvelables. Un changement de radiateur et de chaudière pour une moindre consommation pourrait s’imposer.

Réorganisation des pièces de l’habitation

La configuration d’un logement a des conséquences sur sa performance énergétique puisque de la localisation et de l’agencement des pièces dépendent l’acquisition, la conservation et la fuite de la chaleur. Tant que faire se peut, il faut réserver la zone sud aux pièces de vie car de là viennent essentiellement la chaleur et la lumière dans l’hémisphère nord. La zone nord peut être réservée aux pièces de service telles que le débarras et le garage tandis qu’entre les deux zones se placeraient bien les pièces dites « de nuit ».
La rénovation énergétique débute par une étude thermique pour aboutir à l’économie d’énergie en même temps qu’à la durabilité des systèmes installés et au confort de vie des occupants de l’habitation. Pour cela, elle tâchera d’obtenir la performance de l’isolation, l’efficacité du système de ventilation et la rentabilité du chauffage.