Les drones sont-ils exploités au mieux de leur possibilité ? Certainement pas encore puisque sa démocratisation dans le milieu civil est relativement récente et la délivrance des autorisations pour ses multiples usages se fait progressivement. Toujours est-il que certaines de ses utilisations font actuellement rage.

Ses utilisations militaires

Cet aéronef sans pilote téléguidé ou télécommandé doit son nom au bourdonnement qu’il produit puisque drone veut dire faux bourdon. Il a été initialement conçu pour un usage militaire, pour assurer des missions d’observation aérienne et son histoire remonte à la Première Guerre Mondiale. Son développement militaire est passé par l’avion-cible pour les tirs air-air et sol-air, par la bombe volante et par l’avion sans pilote de grande taille. Les drones militaires ont investi des terrains de combat comme l’Irak et l’Afghanistan et sont de plus en plus opérationnels aujourd’hui surtout au sein de l’armée américaine. Ses utilisations actuelles portent notamment sur la lutte contre le terrorisme, la contrebande et les trafics illicites.

Ses utilisations professionnelles

Comme pour le milieu militaire, la sécurité et surveillance est le premier domaine d’utilisation civile du drone. Sa mobilité lui donne l’avantage par rapport aux caméras de surveillance fixes. L’audiovisuel est son deuxième grand utilisateur. Le captage avec transmission en direct des événements est en effet un domaine où le drone excelle. Dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage, le drone sert à assurer cette surveillance et à réaliser des missions comme les relevés, l’épandage, l’évaluation, la détection des anomalies et des risques. Il est aussi au service de la cartographie, de la topographie, de la géologie, de l’archéologie, de l’architecture et des SIG grâce à ses aptitudes en photogrammétrie aérienne. Des agences spécialisées dans la location de drones ont vu le jour et elles donnent généralement la possibilité à tout internaute de demander par exemple pour une prise de vue aérienne le tarif correspondant.

Le drone et les loisirs

De par son aptitude à transmettre à son télé-pilote les visuels qu’un pilote embarqué aurait eu, le drone s’est créé une place importante dans l’univers des loisirs. La course de drones est née et les fabricants rivalisent de savoir-faire pour créer toujours plus de modèles aptes à satisfaire tous les besoins et goûts en matière de maniabilité, de rapidité, d’autonomie, de performances audiovisuelles et même de design. Le FPV racing engage aujourd’hui d’innombrables compétiteurs. Le drone est même entré dans le monde de l’aéromodélisme. Des photographes professionnels se mettent par ailleurs à la disposition du public et chacun essaie de proposer pour une prise de vue aérienne un tarif compétitif.
Moindre risque et moindre coût pour une efficacité maximale, c’est ce qui justifie l’utilisation de n’importe quel type de drone au lieu du matériel aérien qu’il remplace, voilà pourquoi tous les domaines, militaires, loisirs et professionnels, lui ont trouvé une diversité d’utilisations rentables.