Un outil appelé « rainureuse » est utilisé pour découper un petit trou en forme de croissant sur les côtés opposés de deux pièces de bois.  Ensuite, on applique de la colle dans les trous, puis on y insère une plaquette de bois séché et compressé.  Les plaquettes sont conçues pour se dilater lorsqu’elles sont mouillées, et la colle apporte cette humidité pour les aider à remplir l’espace de manière étanche et à former un joint solide. Cette technique, mise au point dans les années 1950, permet d’aligner les deux pièces de bois et d’obtenir un raccord relativement étanche pour maintenir le tout ensemble.  Cependant, pour les joints qui subiront des tortures, comme un serrage excessif, cette connexion risque de ne pas tenir. Pour ce qui est de la taille du biscuit à utiliser, cela dépend des deux pièces de bois à assembler. En règle générale, vous devez utiliser la plus grande lamelle possible afin d’offrir la plus grande surface à la colle.

La rainureuse est-elle compliquée à utiliser ?

Si vous devez réaliser plusieurs raccords de pièces de bois dans votre projet de construction de table, la rainureuse est sûrement le bon choix. Il vous permet de joindre plusieurs pièces de bois. Après séchage de la colle, elle vous permet également de concevoir de petites marges selon votre type de projet. Cependant, si votre projet ne peut pas se permettre cette marge de manœuvre, mesurer avec soin pour bien ajuster.  Ce matériau est conçu pour vous aider à obtenir un bon alignement, mais seulement si vous avez mesuré avec soin et que vous avez un bon matériau.  Ainsi, son utilisation nécessite de la précision pour réussir une coupe ajustée. Ce qui n’est pas le cas de la menuiserie à vis, elle est invisible dans le joint fini.  Mais cet avantage a aussi une limite qui n’est autre que la solidité. On dit que pour les grands projets, une rainureuse ne suffit pas. Mais cela reste à prouver.

Les limites des avantages de l’usage d’une rainureuse

On peut prendre cela comme des inconvénients, car l’usage de rainureuse contient également des limites. Puisque nous avons déjà évoqué la nécessité de réaliser des mesures précises, certains peuvent prendre cela comme l’un de ses inconvénients. Mais avoir la certitude, effectuer une comparaison illustre bien ce propos. La rainureuse doit se confronter à la menuiserie pour se comparer, et beaucoup disent qu’elle ne fait pas le poids. À titre d’exemple, l’utilisation de goujons par opposition aux lamelles constitue un progrès en termes de résistance.  Beaucoup affirment que les rainureuses ne conviennent que pour l’alignement, et c’est peut-être vrai. Elle n’est peut-être pas assez solide.  Ce qui se résume au choix de projet.  Les projets de conception domestique de petit-taille ou le joint de pièces qui n’implique pas un niveau de solidité industrielle sont les plus adaptés.

En résumé, l’usage de rainureuse est uniquement avantageux dans le cas où vous l’utiliser comme il faut et surtout bien choisir le matériau de bonne qualité.  Sur ce, comment faire pour trouver la meilleure marque ?