Les « Bredele », « Bredala » ou encore « Bredle » sont des petits gâteaux, confectionnés traditionnellement en Alsace. Ce sont des recettes transmises au cours des générations. Appelées spécifiquement Winachtsbredele, ils sont de tout types et de diverses formes…Mais comment faire ces petits biscuits ?

Comment sont fait les bredeles ?

Ces petits biscuits constituent une approche singulière de la pâtisserie alsacienne, qui illumine autant les yeux des enfants que ceux des adultes. Cette tradition semble enracinée en Alsace depuis la fin du Moyen Âge.

Il y a notamment :

  • l’Anisbredel (petit gâteau à l’anis),
  • le butterbredele (au beurre),
  • le schwowebredel (aux amandes),
  • le Zimststerne (les étoiles à la cannelle),
  • Voir toutes les recettes de bredeles

 

Fabriqués à base de farine, œufs, beurre et autres ingrédients, ces délicieux petits fours savoureux sont confectionnés tout le long du mois de décembre à l’approche des fêtes de fin d’année. Durant cette période, toutes les cuisines  se transforment en fabriques de bredeles. Les maitresses de maison s’appliquent à confectionner de nombreuses variétés dès le temps de l’Avent, suivant ainsi la tradition et créant la chaude ambiance des fêtes de Noël.

Présentés sous forme de personnages parfois amusants, ces biscuits se dégustent le plus souvent avec un café, au dessert ou en goûter avec un grand verre de lait ou de vin chaud.

Fabrication de Bredele

Sous l’appellation commune de bredele, se dissimule en effet, plusieurs sortes de ces petits biscuits réalisés pour Noël, tous plus imaginatifs et savoureux les uns que les autres. On distingue à cet effet plusieurs techniques de fabrications. Les bredeles peuvent être découpés à la roulette ou à l’emporte-pièce, moulés, façonnés à la douille, à la cuillère, etc.

Les bredeles découpés

Les bredele découpés se démultiplient en petits sujets d’environ 3 centimètres en forme d’étoile, de losange, de rond, d’anneau, de corne, de demi-lune, de trèfle, de cœur, d’ange, de sapin… Craquantes sous la dent, glacées ou non, elles révèlent les arômes surprise de leur composition.

Les bredeles moulés

Les bredeles moulés (jadis dans des moules en bois, aujourd’hui hélas, à la douille ou à l’emporte-pièce), fabriqués depuis le XIIe siècle, se classent en deux types : les springerle, carrés ou rectangulaires, sculptés de motifs appliqués sur la pâte, et les speculatius, plus grands et à la pâte plus ferme.

Les bredeles façonnés à la douille alimentaire

Les bredele façonnées à la douille ou à la cuillere ne comptent pas moins d’une trentaine de dignes représentants dont les fameuses petites galettes à l’anis (anisbredele).

Le bredele de nos jours

Toutefois, l’on doit noter qu’il est de tradition d’innover. Il existe presque autant de formes et de saveurs que d’étoiles scintillantes dans la nuit. Pour sa part Thierry Mulhaupt, chocolatier-pâtissier alsacien, a récemment revisité ces gâteaux traditionnels en bredeles salés pour en faire des biscuits d’apéritif.

L’histoire de l’origine de ces fours délicieux est singulièrement difficile à établir. Tout ce que l’on peut retenir est que leur origine renvoie à l’histoire de moules utilisés pour leur fabrication au XIVe siècle.

Pour rappel, Alsace est une région historique du nord-est de la France, dans la plaine du Rhin. Située à la frontière avec l’Allemagne et la Suisse, elle reflète un mélange de ces cultures. Strasbourg, la capitale de Noël, est devenu un véritable carrefour des cultures.