De nombreux dessinateurs, artistes, décorateurs et designers trouvent dans l’aérographe un outil dont ils ne peuvent plus se passer pour la création d’œuvres originales et uniques ! Ce matériel très polyvalent répond en effet à toutes les utilisations que ce soit pour la création de tableaux, pour le tuning automobile, la décoration intérieure et même la pâtisserie ! Peindre avec un aérographe peut néanmoins paraître technique, et il est important d’acquérir une certaine dextérité pour obtenir des résultats de qualité. Ainsi, si ce pistolet de peinture miniature vous intrigue ou que vous avez envie d’en acquérir un ou deux, la première étape à faire avant de vous lancer est d’apprendre à l’utiliser.

Quelles sont les caractéristiques de cet appareil ?

L’apprentissage de l’utilisation d’un aérographe commence par une bonne connaissance de ses composants et de leur rôle respectif. En voici les trois éléments principaux :

  • Le compresseur produit l’air comprimé qui assure la diffusion de la peinture à travers le pistolet ;
  • La gâchette : l’élément qui gère le débit de peinture à appliquer vers la destination ;
  • La peinture : aussi appelé « médium », qui sera l’élément appliqué sur un support quelconque.
  • N’oublions pas les buses qui influenceront la taille et la finesse des traits qui seront imprimés.

Le fonctionnement de ce matériel varie également selon le modèle. On distingue en effet deux types d’appareil dont :

  • le modèle « simple action » qui est dirigé par un simple geste qui consiste tirer la gâchette en arrière pour libérer l’air comprimé qui lâche la peinture ;
  • le modèle « double action », qui est doté d’une gâchette qui vous permet en même temps de régler le débit de la peinture.

Les bonnes bases dans l’utilisation d’un aérographe

Bien qu’il existe de nombreuses marques d’appareils, leur fonctionnement reste le même. Pour peindre avec un aérographe, il faut s’accoutumer avec le maniement de la gâchette. Si vous êtes débutant, vous allez sûrement opter pour l’option la plus simple et choisir un modèle double action. Ce modèle offre en effet plus de contrôle dans l’application de la peinture, grâce à sa gâchette qui contrôle à la fois le débit d’air (pression verticale), et celui de la peinture (pression horizontale vers l’arrière).
Après la gestion de la gâchette vient la préparation de la peinture. Celle-ci peut s’agir d’une peinture acrylique, d’une encre, ou d’un colorant alimentaire, selon l’utilisation.

Pour les peintures acryliques, on préconise des pots neufs et d’éviter les pots déjà utilisés, qui peuvent être altérés avec le temps. Celles-ci doivent être diluées en fonction de la teinte voulue. Cette opération facilite aussi la pulvérisation de la peinture.
La dilution est inutile si vous utilisez de l’encre ou du colorant alimentaire. Dans ce cas, vous n’aurez qu’à verser le médium directement dans le réservoir du pistolet.

N’oubliez pas de procéder à des tests de jet pour mieux gérer le débit de la peinture en fonction de la distance et de la matière à peindre. Vous pourrez ensuite procéder à l’application après avoir effectué le bon réglage.
Enfin, le nettoyage du pistolet est obligatoire après chaque utilisation d’un aérographe, et ce, pour que la peinture ne sèche pas dans le corps de l’appareil.

Commandez votre appareil chez un fournisseur de référence

N’hésitez pas à commander votre appareil chez un fournisseur de référence comme BoutiqueAerographe.com pour peindre avec un aérographe dans les meilleures conditions. Vous y trouverez en effet des modèles de grande marque et de bonne qualité ainsi que les accessoires et toutes les pièces de rechange qui vous seront utiles.

Boutiqueaerographe.com recense également 4 000 références d’articles, dont 700 aérographes environ et 300 compresseurs, sans oublier sa meilleure sélection d’encres et de peintures qui seront idéales dans la réalisation de vos projets.