Votre travail ou vos responsabilités vous amènent à sillonner les routes tous les jours et comme vous voulez vous extraire du piège des embouteillages, vous envisagez de faire l’acquisition d’un deux-roues ? Vous n’allez certainement pas acheter une motocross pour cela à moins que votre trajet quotidien ait uniquement trait à de l’off-road. Dans ce cas, découvrez les utilités et les limites des différents types de motos pour faire le choix qui vous conviendrait le plus.

 

Les spécialistes des routes

On les appelle les routières et c’est bien parce que ce type de moto est conçu dans une constitution qui lui procure la fiabilité et le plus grand confort sur route. Tenue de route, sécurité et endurance sur les longs trajets sont leurs principales qualités. De plus, leurs pièces et leurs accessoires se trouvent en abondance sur le marché. Elles peuvent avoir n’importe quel gabarit. Les petites routières peuvent se faufiler en ville à longueur de journée mais les grandes y sont mal à l’aise en raison de leur encombrement et de leur lourdeur. Si on cherche plus de confort et d’équipements, on se penchera vers les motos Grand Tourisme (GT). Imposantes et gourmandes, elles sont quand même surtout pour les grands voyages. Elles sont en plus chères mais il est toujours possible de trouver par exemple une moto Benelli au meilleur prix auprès d’un distributeur tel que MOTO Shop. Autrement, s’il y a un deux-roues qui se débrouille le mieux en milieu urbain, c’est le scooter. Vous aurez l’embarras du choix entre les petits qui se conduisent avec un permis A2 et les maxiscooters qui vont jusqu’à 600 cc.

 

Celles qui sont moins pour les bonnes routes

Conçues pour pouvoir être à la fois en mesure de se débrouiller en ville et affronter les exigences des grandes routes, les streetfighters et les roadsters s’approprient des qualités comme la légèreté pour être maniable et la puissance pour pouvoir foncer. Ce compromis un peu forcé leur ôte cependant la possibilité d’exceller dans les deux côtés, ce qui fait par exemple que la grande vitesse sur les autoroutes est fatigante sur roadster et que le dénuement du streetfighter est peu sécurisant en ville. Si votre parcours est un mélange de bitume et de terre, il n’y aura rien de mieux pour vous que les trails. Ni encombrants, ni trop légers, ni trop lourds, assez puissants et avec une hauteur offrant un sentiment de domination sans perdre en confort, ils se faufilent aisément en ville et sont à l’aise dans les routes en campagne. De même pour les supermotards et les hypermotards. Boostés en puissance sans être lourds donc restant maniables, ils remportent le palme en matière de performance sur route urbaine dégagée même si leur confort n’est pas au top.

 

Celles qui ne sont pas tellement pour les missions quotidiennes

A moins que vous ayez des villes à joindre dans les plus brefs délais chaque jour, vous ne vous doterez certainement pas d’une sportive pour un déplacement journalier. Les sportives sont conçues pour les sensations fortes et la rapidité et ont dû pour cela sacrifier le confort et le côté pratique qui sont nécessaires aux trajets tranquilles. Même si vous arrivez à dénicher une moto Benelli au meilleur prix dans la catégorie sportive, vous ne voudriez pas en faire un moyen de locomotion quotidien. Elle serait plutôt pour les circuits de course et aussi pour les randonnées entre passionnés de grande vitesse. Il y a en outre la catégorie des motos dites customs, c’est-à-dire des modèles personnalisés à partir de grosses cylindrées pimpantes et vrombissantes, prévus plus pour les parades sur routes larges que pour les missions quotidiennes. Leur confort est pourtant si bien étudié pour le plaisir de conduire qu’ils pourraient faire l’affaire pour les non pressés qui doivent faire leur route quotidiennement.

L’embarras du choix se présente à l’acheteur qui veut une moto pour rouler au quotidien car malgré la vocation première et les limites de chaque catégorie de moto, il y a toujours des possibilités de s’adapter suivant qu’on est toujours pressé ou au contraire jamais pressé, qu’on a des routes uniformes ou mixtes à faire au quotidien, qu’on tient au design de la machine ou qu’on n’y tient pas et que le budget deux-roues est plutôt restreint ou plutôt large.