Le détecteur de mouvement représente la clé de voûte de tout dispositif de sécurité. Même s’il est de petite taille et d’une grande simplicité de fonctionnement, il reste un maillon essentiel dans le déclenchement d’appareils destinés à alerter. Mais le détecteur de mouvement s’impose aussi dans l’univers de la domotique. Il s’emploie pour allumer un éclairage, ouvrir une porte ou déclencher une caméra de vidéosurveillance. D’autres utilisations sont également possibles.

Désormais, les fabricants de détecteurs de mouvement commercialisent des équipements de plus en plus perfectionnés. Parce que chaque appareil possède ses propres caractéristiques techniques, il devient difficile de faire le bon choix. Il est donc crucial de savoir identifier le modèle adapté à ses besoins réels.

Des utilisations variées

Dans un premier temps, un détecteur de mouvement est capable d’identifier la présence d’un individu qui se déplace. Puis, dans un deuxième temps, il se contente d’activer un signal électrique. C’est ce signal qui déclenche une réponse sonore (alarme, sirène…), visuelle (lumière, flash…) ou parfois un système de vidéosurveillance. Finalement, sa fonction est plutôt basique. Pourtant, de nombreuses applications pratiques sont envisageables.

Certes, un détecteur de mouvement est en général employé pour allumer la lumière ou pour donner l’alerte. Mais il existe une quantité incroyable d’autres possibilités en fonction de la créativité et des besoins de chacun. Grâce à lui, on peut mettre en route un ventilateur en entrant dans une pièce ou déclencher un distributeur de friandises au passage d’un animal domestique. Avec un peu d’imagination, toutes les tâches quotidiennes peuvent s’automatiser pour davantage de confort.

Plusieurs technologies

Le principe de fonctionnement d’un détecteur de mouvement repose sur plusieurs technologies. Elles peuvent être indépendantes les unes des autres ou associées dans un même appareil pour accroitre la précision de détection. Parmi les systèmes employés, citons le capteur à infrarouge, le capteur à ultrasons et le détecteur de vibrations.

Si tous ces dispositifs ont la même fonction, la fiabilité de chacun d’entre eux n’est pas toujours au rendez-vous. Par exemple, les matériels qui utilisent la détection des vibrations sont souvent les moins fiables. Ceux qui exploitent les ondes magnétiques sont également sensibles aux interférences. Voilà pourquoi de nombreux détecteurs de mouvement combinent plusieurs technologies pour davantage de fiabilité.

Critères à étudier

Les critères à retenir pour choisir un détecteur de mouvement sont nombreux. Il faut notamment prendre en compte le réglage de la sensibilité. Si l’appareil est trop sensible, il se déclenchera en permanence, notamment à chaque passage d’un animal domestique. Dans ce cas de figure, il vaut mieux s’équiper d’un détecteur de passage capable d’ignorer la présence d’animaux de compagnie.

A l’inverse, si le détecteur de mouvement n’est pas assez sensible, la surveillance de l’environnement ne sera pas correctement assurée. Les intrusions risquent alors de passer inaperçues dans le cas d’un système d’alarme. La sécurité des personnes peut aussi être entravée si le déclenchement d’un éclairage ne se fait pas correctement.

Ensuite, il est important de vérifier le mode d’alimentation électrique. Le détecteur de mouvement doit nécessairement posséder une batterie ou des piles. S’il est uniquement relié au réseau d’électricité, une simple coupure de courant suffit à le mettre hors service. Cela pose un sérieux problème de sécurité.

Enfin, il convient de vérifier la compatibilité du détecteur de mouvement pour qu’il puisse fonctionner avec les autres systèmes déjà présents.