La vie de votre bicyclette dépend de l’attention que vous lui accordez. Lorsqu’elle est bien entretenue, elle vous accompagnera durant de longues années. Conscient de cette situation, vous souhaitez, en tant que nouveau propriétaire de VTC électrique, miser sur son entretien. Cependant, vous ne connaissez pas les bons gestes à adopter pour une meilleure utilisation. Découvrez alors 4 conseils pour bien entretenir votre VTC électrique.

1. Prendre soin de la batterie

Que vous soyez en possession d’un VTC électrique occasion ou neuf, vous devez prendre soin de votre batterie. Cette pièce fait partie des éléments les plus importants de votre engin. Si vous venez d’acheter votre VTC, faites le nécessaire pour tirer pleinement profit de la capacité maximale de votre batterie. En effet, elle doit subir entre deux à trois cycles de charge/décharge complets. Si vous êtes du genre à faire du vélo régulièrement, veillez à respecter cette consigne.
En revanche, si vous êtes un cycliste occasionnel qui ne pédale qu’à une saison de l’année, retirez la batterie. Vous devez la garder dans un endroit sec, à l’abri de la lumière avec une température allant de 15 à 30 °C. Vous devez aussi éviter que votre batterie ne se décharge complètement. Pour les cas de non-utilisation prolongée, notamment en période d’hiver, vous devez effectuer une charge complète tous les 2 mois. Pour un meilleur stockage, pensez à les mettre dans des housses pour batterie VTC.
Aussi, évitez de charger votre batterie VTC en plein soleil ou près d’une source de chaleur. Si vous êtes en période d’hiver, veillez à ce que la charge ne s’effectue pas à une température négative. Si votre batterie a subi un choc lors d’une chute du VTC ou d’un accident, évitez de l’ouvrir vous-même. Dirigez-vous vers un professionnel au risque d’empirer les choses.

2. Accorder une attention particulière au moteur

Le moteur est également un élément clé d’un VTC électrique. Il est pour la plupart du temps solide, écologique et paré à toute épreuve. L’entretien de cet accessoire consiste à vérifier régulièrement le serrage se trouvant au niveau de la roue ou du pédalier. Pour éviter tout problème lié au moteur, choisissez au cours de votre achat un modèle qui répond à votre type d’utilisation. Il ne doit pas être trop puissant, surtout si vous l’utilisez pour un parcours vallonné. Il serait préférable d’opter pour un moteur avec beaucoup de couples qui est beaucoup plus pratique.
Si votre VTC a un problème de motorisation, vous feriez mieux de vous adresser à des professionnels. Ils disposent des outils et des compétences nécessaires pour effectuer un bon diagnostic. Vous pouvez aussi vous adresser aux marques de fabrication de moteurs VTC électriques. Elles sont dotées d’une logistique qui permet de répondre aux éventuels problèmes de mécanique.

3. Vérifier la connectique, les câbles électriques et les pneumatiques

L’entretien de votre VTC passe aussi par celui des câbles électriques et des différents connecteurs. Vous devez de temps en temps vous assurer qu’ils sont bien en place et en bon état. Il arrive qu’ils soient endommagés par les frottements. Vous devez donc vous rapprocher du magasin de vélo le plus proche. Pour éviter les problèmes plus graves à l’avenir, remplacez les éléments les plus touchés si cela s’avère nécessaire.
En ce qui concerne les pneumatiques, vous devez vous assurer que les pneus sont gonflés à une bonne pression. Cela vous permet aussi d’optimiser l’autonomie de la batterie de votre VTC et de limiter les risques de crevaison.

4. Procéder à un entretien général du VTC

Vous devez entretenir comme cela se doit tous les composants de votre VTC électrique. Pour cela, il faut, comme dans le cas d’un vélo classique, huiler la chaîne. Vous aurez aussi à procéder à une vérification de l’usure des freins puis au serrage des boulons et vis. N’oubliez pas non plus de prendre en compte les éléments comme les pignons, la cassette et les plaquettes.
Les pièces d’un VTC sont beaucoup plus sollicitées puisqu’il roule plus vite qu’un vélo classique. Il nécessite donc un entretien et un contrôle plus régulier qu’une simple bicyclette. Vous devez aussi l’envoyer régulièrement chez un professionnel pour une révision technique.
Pour l’entretien de votre VTC électrique, l’application de quelques règles est de mise. Les 4 conseils susmentionnés vous aideront à mieux entretenir votre VTC électrique et à en assurer ainsi l’utilisation sur une longue durée.