La médecine naturelle est de plus en plus appréciée pour soigner les divers troubles de la santé. L’apithérapie en fait partie. Focus sur cette technique thérapeutique.

L’apithérapie, médecine douce par excellence

Issu du terme latin apis qui signifie abeille, l’apithérapie est une technique développée depuis les années 50, destinée à soigner les troubles de la santé et différentes pathologies à partir des produits dérivés ou secrétés par les abeilles. Miel, pollen, venin, propolis et gelée royale sont utilisés dans la thérapie les soins diététiques et aussi le cosmétique. Toutefois, la pratique la plus ancienne et non moins la plus efficace est l’application du venin pour le traitement des troubles du rhumatisme et de l’arthrite chronique, ainsi que ses vertus anti-inflammatoires. De même, les produits de l’abeille, dont le venin, ou encore le miel d’été, sont connus pour leurs actions tonifiantes, ressourçantes et stimulantes du système immunitaire. Par ailleurs, l’apithérapie est de plus en plus préconisée dans la prévention de l’épilepsie, de la maladie de Parkinson, ainsi que dans le traitement de l’arthrite et de la sclérose en plaques.

L’apithérapie et les bienfaits du miel

Produit le plus apprécié de l’abeille, le miel est connu pour ses multiples vertus et bienfaits sur l’organisme et le corps humain. Si l’efficacité du venin d’abeille est avérée, le miel d’été, produit par l’abeille, sert également dans la médecine douce. Issue du pollen des végétaux qui fleurissent en été et qui sont à l’apogée de leur floraison grâce au soleil, à la pluie ainsi qu’à la température ambiante de cette saison, sa particularité repose sur la richesse et les spécificités particulières des oligoéléments qu’il renferme, dont le magnésium, le fer ou encore les vitamines. Un des produits de la médecine douce, il est très recommandé en apithérapie et ses utilisations sont aussi nombreuses. En application locale sur les plaies superficielles et sur les brûlures pour ses effets antiseptiques et anti-douleurs, dilués dans les boissons hygiéniques, du thé, de l’eau chaude pour une action stimulante et tonifiante, ou encore administrée, purs, en petites cuillérées pour ses effets anti-inflammatoires sur l’appareil digestif et respiratoire.

Étant donné que l’apithérapie n’est pas une technique médicinale reconnue au même titre que les autres thérapies telles que l’homéopathie ou l’aromathérapie, aucune posologie officielle n’est imposée. Pour une utilisation en continu, ou encore sur les enfants en bas âge, il importe ainsi de se référer à un thérapeute