L’univers des bijoux vous intéresse à un point que vous aimeriez faire de la joaillerie votre métier ? Sachez à travers ce qui suit ce que vous aurez à apprendre et le chemin à suivre, les qualités que vous devrez avoir ainsi que ce sur quoi vous aurez à intervenir en étant un expert en joailler.

La joaillerie, c’est quoi ?

La joaillerie est un art qui a vu le jour au 17e siècle, du moins dans sa version moderne. Il consiste à travailler sur les pierres précieuses, les pierres semi-précieuses, les pierres fines, les pierres ornementales ainsi que les métaux précieux pour créer et façonner des bijoux et des parures. Le joailler travaille sur des montures en métal destinées à recevoir des pierres travaillées. C’est une création d’œuvres d’art et elle s’apprend dans des écoles de joaillerie. Le joailler doit collaborer avec un spécialiste en gemmologie, à moins qu’il en devienne un pour devenir expert, de même qu’avec des professionnels spécialisés pour les travaux dont notamment la taille des pierres, le polissage et le sertissage. Il ne fait pas que créer des pièces à partir de commandes. D’un côté, il fait de la conception par sa propre initiative et prend en charge les réparations qu’on lui demande et de l’autre côté, il peut effectuer l’estimation de bijoux.

Les qualités et compétences d’un joailler

Pour avoir les valeurs que le monde leur reconnaît, les bijoux et parures doivent être à la hauteur de la noblesse des matières dont ils sont faits au niveau de leur finition et c’est le joailler qui garantir cela. S’il ne fait pas lui-même la taille des pierres, le travail des métaux et le sertissage, il doit avoir de l’ascendance auprès de ses collaborateurs pour garantir le haut niveau de qualité exigé des produits finis. Il doit être extrêmement scrupuleux et s’assurer de la nature de chaque pierre et de chaque métal qui aura à façonner en se faisant assister par un spécialiste en gemmologie et un expert en métaux précieux entre autres en attendant qu’il acquiert lui-même ces compétences. Son imagination doit lui permettre d’imaginer un modèle, d’élaborer un projet de création, de choisir les matériaux nécessaires, de dessiner le futur produit fini et de créer une maquette en cire. Sa culture doit lui permettre de faire l’expertise de bijoux anciens et d’estimer la valeur des bijoux d’occasion.

Le chemin à suivre pour devenir expert en joailler

On peut commencer à travailler en tant qu’apprenti bijoutier-joaillier professionnel en étant en possession d’un CAP Art du bijou et du joyau, d’un CAP Bijoutier option Polissage, d’un MC Joaillerie ou d’un MC Sertissage en joaillerie. On se perfectionne ensuite en suivant une formation pour un BP Gemmologie, un BM Bijoutier-joailler ou un Brevet des Métiers d’Art Art du bijou et du joyau. Par ailleurs, un prétendant au métier peut suivre l’une des formations certifiantes proposées par certains établissements. Celui qui désire devenir vraiment maître dans la profession pourra s’investir dans l’étude des pierres précieuses et devenir un spécialiste en gemmologie. Le chemin à suivre pour y arriver est la préparation d’un CAP Lapidaire puis d’un Brevet Professionnel de Gemmologie ou d’un Diplôme Universitaire de Gemmologie.

Le métier de joailler est un art qui exige un travail de grande minutie fait dans la passion et la patience pour transformer des pierres et des métaux en œuvres d’art. L’acquisition de l’expertise en joaillerie se fait par étapes et peut commencer par un CAP Art du bijou et du joyau pour se terminer par un DU ou un BP de Gemmologie.