Bien que la décision de souscrire une assurance-vie puisse sembler simple et directe, la décision la plus importante pour la plupart des acheteurs d’une première assurance devrait être « combien » plutôt que « pourquoi ». Le montant de la couverture est encore plus important pour les acheteurs qui ont des personnes à charge : trop peu mettra ces membres de la famille sous pression dans des circonstances imprévues. Alors, quelle est la somme parfaite pour la couverture d’assurance-vie ? Bien qu’il n’y ait pas d’obligation, l’assurance-vie devrait fournir une couverture suffisante pour remplacer le revenu de la personne assurée en cas de décès. Une règle simple que la plupart des acheteurs suivent consiste à multiplier leur salaire annuel par huit.

Comment déterminer le montant de la couverture ?

Une méthode utile pour déterminer le montant de la couverture consiste à déterminer d’abord leur revenu et leurs charges. Ces chiffres représentent la valeur actuelle des gains de l’individu et une projection de sa valeur future. Le montant de la couverture est basé sur des variables comme l’âge des personnes à charge. Si la majorité des personnes à charge sont d’un âge relativement jeune au moment de la souscription de l’assurance, l’acheteur doit tenir compte du fait qu’il aura besoin d’un soutien financier pour une période plus longue. Un autre variable est les dépenses courantes et futures. Celles-ci incluent les dépenses récurrentes ainsi que les dépenses importantes que la famille encourra après le décès de l’acheteur. Prenons l’exemple de l’éducation des enfants, les frais de subsistance réguliers, etc. Un dernier variable est les prêts existants, y compris les prêts immobiliers et les prêtes autos, ainsi que toutes les obligations financières dont la famille doit s’acquitter après le décès de l’acheteur doivent également être prises en compte.

Le calcul du montant de la couverture

Pour faciliter le calcul, attribuez un chiffre provisoire à chaque variable nommée précédemment. Le montant total révèlera le montant approximatif de couverture dont les personnes à charge auront besoin. Pour déterminer une estimation encore plus précise, l’acheteur peut déduire le total de ses actifs actuels, y compris les polices d’assurance-vie existantes et la valeur de ses comptes d’épargne. Un bon moyen de contrer cela est de tenir compte d’un taux d’inflation annuel de 3 à 5 pour cent par an pour les dépenses courantes et de 8 à 10 pour cent par an pour les frais médicaux et d’éducation lors du calcul des variables. Divers sites Web ont commencé à offrir des outils en ligne gratuits pour déterminer le montant idéal, par conséquent, le montant de couverture d’assurance-vie requise. Aussi compliquée que cela puisse paraître, une telle planification méticuleuse peut aider à garantir l’investissement de l’acheteur dans l’assurance-vie (ou l’assurance santé). Ainsi, la police d’assurance remplit le rôle qu’il était censé remplir : protéger ses proches et les pourvoir même après son décès sans alourdir les charges mensuelles. Les assurances complémentaires santors vous offrent plusieurs conseils sur la souscription d’une assurance vie ou une assurance santé.