Tout entrepreneur a besoin des outils de gestion qui l’aident à évaluer correctement la situation économique de son entreprise. Le plan financier constitue l’un des ces outils permettant aux fondateurs d’entreprise d’apprécier les besoins en capital pour démarrer et exercer les activités pendant deux ans après sa constitution et ainsi d’éviter la faillite suite à l’insuffisance de capital. Le dressage de ce plan est obligatoire concernant les entrepreneurs débutants, le document sera ensuite déposé auprès du greffe du Tribunal de commerce.

Pour être concret, qu’est-ce qu’un plan financier ?

Le jugement du Tribunal de commerce de Bruxelles définit le plan financier comme un programme d’action qui présente les moyens financiers assurant la viabilité de l’entreprise durant deux années après son établissement.

Dans le cadre légal, la loi oblige la constitution du plan financier en ce qui concerne la création des sociétés à responsabilité limitée dont les S.A., S.P.R.L., S.C.R.L. font partie, tandis qu’il n’est pas obligatoire en cas de sociétés à responsabilité illimitée comme les S.N.C., S.C.S., S.C.R.I.

En d’autres termes, le plan financier est un outil de vérification des moyens financiers suffisants que la société doit disposer permettant sa survie au cours de ses deux premières années d’existence. L’insuffisance du capital de départ peut être l’origine des faillites éventuelles d’une société et le tribunal peut déclarer que le fondateur en est le responsable.

Par ailleurs, le plan financier constitue un instrument de mesure permettant d’apprécier le développement de la société pour l’entrepreneur, en ce qui concerne le plan interne. Il s’agit d’un document qui permet d’évaluer les objectifs réalisés par rapport à ceux planifiés. Pour être plus précis, c’est un moyen de faire la comparaison des budgets et comptes d’exploitation prévisionnels aux bilans réalisés et aux comptes annuels.

Qui peut confectionner le plan financier ?

D’une manière générale, ce sont les fondateurs de la société qui prennent en charge la rédaction du plan financier. Toutefois, face aux différents enjeux, le recours au professionnel compétent dans le domaine est fortement conseillé afin d’éviter d’avoir des plans financiers non conformes ou irréalistes. Le plan est non seulement utile pour répondre à l’objectif légal, ce rapport est également indispensable dans la recherche d’investissement financier car c’est un support prouvant la crédibilité du projet. Dans ce sens, toute entreprise bruxelloise peut faire appel au cabinet comptable pour dresser son plan financier Saint-Gilles pour qu’il réponde aux règles de l’art, et de plus, soit crédible.

Le plan financier dressé et signé par les fondateurs sera conservé par le notaire. Ce dernier n’a pas le droit de le divulguer en public en aucun cas. Il n’intervient pas non plus au contenu du plan, en d’autres termes, il n’est pas responsable de toute erreur qui peut être commise dans le plan.